Histoire de la brioche et de la pâte à choux.

L'histoire de la brioche a commencé au début du XVe siècle, mais c'est probablement la célèbre phrase de Marie-Antoinette "Qu'ils mangent de la brioche" qui a rendu toute sa gloire à ce qui n'était au départ qu'un pain enrichi. La brioche est une pâtisserie à pâte levée qui se distingue des autres par sa richesse en oeuf et en beurre qui lui donnent non seulement sa texture fondante et moelleuse caractéristique mais encore sa mie fine et couleur soleil. C'est le long pétrissage qui permet à la pâte d'emmagasiner le maximum d'air qui permet d'obtenir ce qui rend les brioches si savoureuses: une mie aérée, fondante et filante.
Quant à l'histoire de la pâte à choux c'est sous Catherine de Médicis, au XVIe siècle, qu'est popularisé l'ancêtre de la pâte à choux.
Le pâtissier italien Popelini invente le «popelin», pâte cuite sur le feu: c'est la première trace que nous avons d'un tel procédé de cuisson.
Appelée ensuite «pâte à chaud», elle sera perfectionnée à travers les années. 
C'est Antonin Carème, connu au XIXe siècle comme le «roi des chefs et le chef des rois», qui a su donner à la pâte à choux la place qu'elle mérite dans la pâtisserie française en popularisant la pièce montée. Depuis, nombreuses sont les créations en pâte à choux qui ont fait parler d'elles: Paris-Brest, Saint-Honoré, Eclair, Religieuse, Salambo et bien d'autres encore!